Chroniques

Chronique boule à mites : Hubert Nyssen Le Grand

Les éditions Actes Sud sont en deuil: le fondateur Hubert Nyssen s’est éteint samedi à l’âge de 86 ans. C’est une importante perte pour le milieu du théâtre européen et pour toute la francophonie. Actes Sud a toujours publié un très grand nombre de textes dramatiques, d’abord dans sa collection générale, puis dans la collection Papiers, reprise de la maison d’édition du même nom (fondée en 1985 par Christian Dupeyron). 

C’est alors que débute, en 1987, une aventure d’édition théâtrale qui prendra toujours de l’ampleur: Actes Sud Papiers, aujourd’hui dirigée par Claire David, publie non seulement un grand nombre de textes dramatiques français mais se donne aussi le mandat de découvrir des auteurs étrangers contemporains et de publier des essais sur le théâtre et le jeu d’acteur. Toujours à l’avant-garde, la maison publie bien souvent des auteurs contemporains prometteurs dès leurs débuts et se soucie de représenter la diversité et la spécificité des écritures théâtrales, ne négligeant jamais les écritures plus difficiles. Hubert Nyssen a toujours été convaincu que l’écriture théâtrale est un genre littéraire en soi et non seulement un soutien au spectacle vivant; la maison fait en ce sens un admirable travail de diffusion du théâtre comme objet littéraire.

Petit retour en arrière. En 1988, notre collaboratrice Irène Sadowska-Guillon profitait du dixième anniversaire de la maison pour s’entretenir avec Hubert Nyssen. La relecture de cet entretien permet aujourd’hui de mesurer à quel point la maison est restée fidèle à une même vision. Le fondateur d’Actes Sud y explique la nature de ses choix éditoriaux et revient sur le plaisir qu’il éprouve à découvrir de nouveaux auteurs. À propos du caractère risqué de l’édition théâtrale, il dira notamment que “cette vision est fortement exagérée”. Il discute aussi de la difficulté de diffuser des revues de théâtre.

Vous pouvez lire cet entretien, publié dans JEU 48, en cliquant ici

 

À propos de

Critique de théâtre, journaliste et rédacteur web travaillant entre Montréal et Bruxelles, Philippe Couture collabore à Jeu depuis 2009. En plus de contribuer au Devoir, à des émissions d’ICI Radio-Canada Première, au quotidien belge La Libre et aux revues Alternatives Théâtrales et UBU Scènes d’Europe, il est l’un des nouveaux interprètes du spectacle-conférence La Convivialité, en tournée en France et en Belgique.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *