Nouvelles

La 45e saison du Trident

C’est avec fébrilité qu’Anne-Marie Olivier, codirectrice générale et directrice artistique, a présenté la 45e saison du Trident. Une saison qui garde le cap sur le projet artistique du Trident : des contenus forts. À la base de tout, des textes incontournables et porteurs. Des œuvres qui rendent plus humain. « Le théâtre demeure une expérience à vivre, il faut être entièrement là, esprit et cœur ouverts. »

LE DIEU DU CARNAGE de Yasmina Reza

Du 15 septembre au 10 octobre 2015. Bruno et Ferdinand se sont bagarrés à la sortie de l’école. Ferdinand a cassé les deux incisives de Bruno. Les parents des deux enfants se retrouvent donc pour régler ce conflit de manière civilisée. Mais les conflits s’enchaînent, les alliances se font et se défont et la tension ne cesse de monter autour de la table basse du salon, du clafoutis et des tulipes. Jusqu’où ira le carnage ? Le metteur en scène Michel Nadeau vous invite à l’intérieur de ce huis clos explosif et terriblement drôle. Coproduction Théâtre Niveau Parking.

1984 de George Orwell

Du 3 au 28 novembre 2015. Dans un régime dirigé par Big Brother, Winston Smith est chargé de réécrire l’Histoire dans le cadre de son travail au ministère de la Vérité. Il demeure, à chaque instant susceptible d’être traqué par la Police de la Pensée. Malgré cela, il tente de comprendre la motivation de la dictature totalitaire mise en place. Il commence à écrire un journal afin de laisser une trace du passé et de la vérité. Un classique criant d’actualité dans une mise en scène enlevante d’Édith Patenaude. Coproduction Théâtre Denise-Pelletier.

QUILLS de Doug Wright

Du 12 janvier au 16 février 2016. Le récit prend naissance en France, sous Napoléon 1er, dans le paisible asile de Charenton, dont le plus célèbre pensionnaire est nul autre que le flamboyant, l’irrépressible marquis de Sade. L’abbé Coulmier, directeur de l’établissement, croit pouvoir réhabiliter cet homme qui explore par sa plume les interdits de l’être humain, ses pulsions sexuelles et ses désirs immoraux. Quills, l’œuvre controversée de Doug Wright, est présentée ici dans une mise en scène conjointe de Jean-Pierre Cloutier et Robert Lepage. Production Ex Machina en coproduction avec le Trident.

LAPIN LAPIN de Coline Serreau

Du 1er au 26 mars 2016. Bienvenue chez la famille Lapin ! Mama Lapin règne sur son une pièce et demi avec bonheur. En vérité, c’est la catastrophe : le benjamin, élève modèle se fait renvoyer de l’école, le père cache son licenciement, le fils ainé est à la tête d’une organisation clandestine tout en faisant croire qu’il est médecin. Une de leurs filles fait passer des armes alors que les deux autres sont en plein déboires amoureux. Mais Mama grâce à sa poigne de fer, réussit à maintenir l’ordre dans ce joyeux chaos. Vous serez charmé par cette comédie pleine d’humour, de profondeur et d’espoir mise en scène par l’étonnant Martin Genest.

L’ORANGERAIE de Larry Tremblay

Du 26 avril au 21 mai 2016. Quelque part au Moyen-Orient, là où une guerre sans nom fait rage, vivent les jumeaux Amed et Aziz. Ils auraient pu vivre une vie paisible à l’ombre de l’orangeraie familiale, mais une bombe explose et tue leurs grands-parents. Débarque alors Soulayed, le guerrier, qui propose à leur père de répondre au sang par le sang. Le père se trouve alors devant un choix improbable puisqu’un seul de ses fils aura l’honneur de porter la ceinture d’explosifs. Mais comment choisir ? La mise en scène de Claude Poissant vous poussera dans vos derniers retranchements par sa poésie et sa force brute. Coproduction Théâtre Denise-Pelletier.

Communiqué de presse | Théâtre du Trident

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *