fbpx
Critiques

Les Contes à passer le temps « Unplugged » 2020 : Réconfort au coin du feu

C’est dans le confort de son foyer, et en contemplant la vidéo de feu de foyer qui accompagne coquinement le spectacle audio, que l’on peut apprécier la plus récente édition des Contes à passer le temps. C’est en effet la voie qu’ont empruntée la compagnie La Vierge folle et le Théâtre Premier Acte pour que les théâtrophiles de la Capitale n’aient pas à renoncer à cette précieuse tradition des fêtes. Or tous et toutes peuvent cette année y accéder, sans égard à leur situation géographique. Malgré une introduction un peu terne (diamétralement opposée à la chute du spectacle, festive à souhait), cette séance de contes à domicile s’avère fort sympathique.

Sauf un texte original, les autres récits proposés ont fait partie d’éditions précédentes de l’événement. Parmi les moments particulièrement marquants de ce florilège, mentionnons Entre le bœuf et l’âne gris où l’auteur Jean-Michel Girouard raconte avec une verve réjouissante (habilement véhiculée par l’interprétation de Sophie Thibeault) les péripéties entourant la création d’une crèche vivante où ressortent les conflits intérieurs et interpersonnels des participant·es. Un cœur pour Québec, une histoire rocambolesque sur l’origine du Château Frontenac s’inspirant notamment du Conte de Noël (A Christmas Carol) de Charles Dickens et du roman Shining, l’enfant lumière (The Shining) de Stephen King, le tout livré avec maestria par Jacques Leblanc, clôt fort gaiement l’expérience.

Il convient aussi de souligner les deux récits de Maxime Robin, qui assure en outre la direction artistique du projet (en collaboration avec Sophie Thibeault), L’Histoire de l’horloge et l’inédit Québec de l’intérieur. Le premier texte traite avec douceur et élégance de deuil, le second, des étapes de la vie, de ses rites de passage, à travers une allégorie élaborée autour de la voiture. Le talent de conteurs et conteuses de Robin et de ses acolytes participe considérablement à faire de cette gerbe de fables urbaines un délicieux présent à s’offrir.

Les Contes à passer le temps « Unplugged » 2020

Textes : Maxime Robin, Jean-Michel Girouard, Anne-Marie Olivier, Sophie Thibeault et Marc-Antoine Marceau. Direction artistique : Maxime Robin, en collaboration avec Sophie Thibeault. Musique : Frédéric Brunet. Prise de son et mixage : Josué Beaucage. Avec Maxime Robin, Sophie Thibeault, Jacques Leblanc, Lorraine Côté et Sarah Villeneuve-Desjardins. Une production de La Vierge Folle disponible sur le site du Théâtre Premier jusqu’au 10 janvier 2020.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *