Nouvelles

Olivier Sylvestre, Larry Tremblay et Érika Tremblay-Roy récipiendaires des prix de la Fondation du CEAD 2012

Le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) et la Fondation du CEAD ont annoncé ce 12 novembre, à la Cinquième Salle de la Place des Arts, à l’occasion de la soirée-bénéfice annuelle de la Fondation, les noms des trois lauréats 2012 des Prix Gratien-Gélinas, Michel-Tremblay et Louise-LaHaye. 

La remise des prix, animée par l’auteur François Archambault et la comédienne Marie-Hélène Thibault, s’est déroulée en présence des partenaires de la Fondation et de mesdames Linda Caty, présidente de la Fondation du CEAD et vice-présidente, secrétaire corporatif à la Banque Nationale, Lise Vaillancourt, auteure et présidente du CEAD et des coprésidents du comité d’honneur de la soirée-bénéfice, madame Nathalie Goodwin, avocate et associée de l’agence Goodwin et monsieur Serge Boucher, auteur et scénariste. 

PRIX GRATIEN-GÉLINAS 

Madame Mitsou Gélinas, porte-parole du Prix Gratien-Gélinas, était fière de remettre le Prix Gratien-Gélinas pour la relève en écriture dramatique à Olivier Sylvestre pour son texte LA BEAUTÉ DU MONDE. Il est le dix-neuvième lauréat du Prix Gratien-Gélinas, prix qui reçoit l’appui de Québecor à titre de partenaire principal. Constitué de la Bourse Françoise-Berd d’un montant de 10 000 $ pour l’auteur, ainsi que de la Prime à la création de 15000 $ remise à la compagnie théâtrale qui portera le texte à la scène, le Prix Gratien-Gélinas est le prix le plus important décerné à un auteur dramatique de la relève au Québec et au Canada. L’auteur reçoit aussi une bourse de 2 000 $ offerte par la Première Chaîne de Radio-Canada. Les commentaires du juryLe jury a commenté ainsi sa décision: « L’auteur a su créer une galerie de personnages qui non seulement constitue une radiographie de notre société, mais aussi une cartographie des désirs. À travers l’odyssée urbaine d’un jeune homme d’aujourd’hui, se crée un authentique récit initiatique où un immeuble d’habitation miteux devient à lui seul un univers foisonnant, mystérieux et terriblement humain  

Deux autres textes primés

Le jury a retenu deux autres textes pour leur qualité d’écriture et leur a décerné une mention spéciale. Elles vont à Guillaume Lagarde pour Les champs pétrolifères et à Denis Lavalou pour Quand.

Le jury: Emmanuelle Jimenez et Stéphane Jacques, sous la présidence de Jennifer Tremblay 

PRIX MICHEL-TREMBLAY 

Monsieur Yvan Gauthier, président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), et monsieur Jacquelin Bouchard, président du conseil et chef de la direction de Pixcom, ont eu le plaisir de remettre le Prix Michel-Tremblay pour le meilleur texte dramatique à Larry Tremblay pour la pièce CANTATE DE GUERRE, produite par le Théâtre d’Aujourd’hui et publiée chez Lansman Éditeur. Le lauréat reçoit une bourse de 20 000 $, dont 10 000 $ versés par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), et 10 000 $ versés par la Fondation du CEAD grâce à l’appui de Pixcom et de monsieur Michel TremblayCe prix est décerné à l’auteur du meilleur texte dramatique de langue française toutes catégories confondues porté à la scène durant la saison précédente. 

Les commentaires du jury 

 Le jury a tenu à souligner la grande qualité et la force des œuvres en compétition cette année. 

Il a reconnu dans Cantate de guerre «une œuvre de maturité extrêmement bien maîtrisée. La pièce présente la guerre dans ce qu’elle a d’inextricable car vécue ici à hauteur d’homme et de l’intérieur, mettant en évidence l’apprentissage de la haine et sa transmission de père en fils.» Le jury a été impressionné par «la grande théâtralité de cette œuvre qui puise des éléments de sa construction dans la tragédie antique (faisant ainsi écho à la dimension ancestrale de la guerre) tout en étant empreinte d’une grande modernité. La langue est pure, dépouillée, d’une puissance d’évocation exceptionnelle. Une pièce dont il est difficile de sortir indemne.»

Le jury: Dominique Leduc, Annick Lefebvre, Louis-Dominique Lavigne et Pierre MacDuff, sous la présidence de Pierre Yves Lemieux 

PRIX LOUISE-LAHAYE 

Madame Myriam Truchon, directrice, affaires régionales et collectivités chez Hydro-Québec, a eu le plaisir de remettre le Prix Louise-LaHaye pour l’écriture dramatique jeune public à Érika Tremblay-Roy pour le texte AUTOPSIE D’UNE NAPKIN, qu’elle a produit avec Laurier Rajotte. Décerné à un auteur pour souligner le meilleur texte jeune public porté à la scène durant la saison précédente, ce prix comprend une bourse de 10 000 $ versée par la Fondation du CEAD, grâce au soutien d’Hydro-Québec et de monsieur Lucien Abenhaim, veuf de Louise LaHaye, décédée il y a 20 ans cette année. De plus, la lauréate, Érika Tremblay-Roy, bénéficiera pendant un an du titre d’auteure associée à la Maison Théâtre

Les commentaires du jury 

Le jury a tenu à souligner le niveau élevé des écritures qui lui ont été soumises, témoignant du dynamisme artistique de l’écriture dramatique destinée à l’enfance et à la jeunesse.

Il a reconnu dans Autopsie d’une napkin «un texte étonnant, férocement ludique, à l’écriture aussi baroque que son sujet: l’état présent de la cellule familiale aux prises en son sein même avec la duplicité de notre monde en crise de valeurs – et en crise monétaire.» Le jury a voulu récompenser «les risques qu’a pris une jeune auteure en créant une forme dramatique foisonnante afin de parler des mensonges de l’argent qui, en détruisant le tissu social, faussent du même coup les liens familiaux.»

Le jury: Pascale Rafie et Monique Gosselin, sous la présidence de Jean-Rock Gaudreault

La Fondation du CEAD, organisme philanthropique créé en 1985 par le Centre des auteurs dramatiques (CEAD), a plus de 25 ans d’existence. Son conseil d’administration est composé de gens d’affaires et d’auteurs dramatiques. Il remet annuellement les trois prix de la Fondation et souligne ainsi avec fierté l’excellence de l’écriture dramatique de langue française au Québec et au Canada.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *